accorderie-solidaire-temps-reseau

L’Accorderie : le temps comme monnaie d’échange

L’Accorderie est un moyen original de s’échanger des services entre habitants d’une même ville ou d’un même village. Tout le monde sans restriction est invité à prendre part à la communauté, au sein de laquelle la monnaie d’échange n’est autre que le temps !

accorderie-solidarite-services-echange-entre-aide-temps.jpg

Rénovation d’intérieur: un exemple d’entraide

Dans une société productiviste comme la nôtre, où le travail rémunéré est la seule forme de travail qui soit valorisée, les plus pauvres sont les plus mal jugés, car leur productivité est considérée comme limitée. Ce type d’idée reçue peut vite aboutir à l’exclusion sociale d’une partie de la population et à son isolement. Dans certains quartiers, le chacun pour soi est poussé à l’extrême avec des habitants qui ne se connaissent pas ni ne s’adressent la parole.

C’est dans l’optique de remédier à ces problèmes de pauvreté et d’exclusion et de favoriser la mixité sociale qu’ont été créées les Accorderies. Le principe de ces communautés locales repose sur l’échange de temps en contrepartie de services rendus par des membres de la communauté souhaitant se rendre utiles de quelque manière que ce soit : leçons d’anglais, garde d’enfants, aides aux tâches ménagères, etc. Lorsqu’un Accordeur (c’est ainsi que se nomment les membres de l’Accorderie) a rendu un service, le temps qu’il y a consacré est comptabilisé dans sa banque de temps personnelle, temps qu’il peut ensuite utiliser pour profiter de services proposés par d’autres Accordeurs. Lors de son inscription, chaque Accordeur reçoit d’office 15h sur son compte, de manière à pouvoir immédiatement échanger des services. Chaque Accorderie est animée par un ou une responsable qui facilite le contact entre Accordeurs et se porte garant de la bonne marche de la banque de temps.

accorderie-echange-service-tricot-communication-apprendre-temps.jpg

Et si on tricotait ?

Le concept d’Accorderie est né au Québec en 2002, et s’est récemment importé en France. En effet, en 2011, la première Accorderie voit le jour dans le 19ème arrondissement de Paris. Suite au succès remporté et afin d’étendre le concept au niveau national, la Fondation Macif, le Secours Catholique et la Caisse des Dépôts ont décidé en 2013 de créer le Réseau des Accorderies de France. Ce réseau se donne pour mission d’accompagner et de consolider les Accorderies existantes tout en encourageant la mise en place de nouvelles structures sur le territoire français.

Depuis sa création, le concept d’Accorderie a connu un grand succès dans toute la France et le réseau s’est développé rapidement. En effet, en 2015, on ne comptait pas moins de 25 Accorderies réparties sur tout le territoire français. Ces communautés attirent au total plus de 6000 accordeurs de tous âges et de tous milieux sociaux confondus, qui ont déjà échangé plus de 30’000 heures. Ce concept original, au sein duquel les rencontres et l’échange social sont une priorité, démontre bien que la création de richesse n’est pas seulement financière et monétaire, mais également collective et solidaire.

accorderies-logo-solidaire

Le logo du réseau

http://www.accorderie.fr/

Contact : formulaire de contact sur le site

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire