la-ruche-urbaine-couverture

La Ruche Urbaine: pour un miel citadin!

Les abeilles sont en danger, il faut les préserver! La Ruche Urbaine, une start-up lyonnaise, s’est donné pour mission de les sauver en installant des ruches sur les toits, les terrasses et les jardins d’entreprises.

la-ruche-urbaine-ruche-en-ville

Un exemple de rucher dans un jardin d’entreprise en pleine zone industrielle

Depuis 65 millions d’années, l’abeille procure un équilibre à la biodiversité. Son activité pollinisatrice permet à plus de 80% des espèces végétales d’être fécondées et ainsi de se reproduire. Le travail réalisé par les abeilles fournit ainsi à l’homme 30% de ses ressources alimentaires. Cependant, depuis une trentaine d’années, la population d’abeilles est en très forte régression dans les pays industrialisés. Jadis, Albert Einstein nous mettait déjà en garde: «Quand il n’y aura plus d’abeilles, l’homme disparaîtra rapidement». On parle aujourd’hui de syndrome d’effondrement des colonies. Ce déclin est dû en grande partie à l’utilisation de substances phytosanitaires dans l’agriculture, mais également aux prédateurs (un acarien; le varroa et un insecte; le frelon asiatique).

la-ruche-urbaine-dautres-ruches

Les ruches se trouvent parfois en périphérie des grandes agglomérations

Face à cette situation alarmante est né le concept de la Ruche Urbaine consistant en l’installation de ruches en milieu urbain. Son objectif ? Sensibiliser la société à la disparition des abeilles. Les endroits dont disposent les entreprises, tels qu’un toit, une terrasse ou un jardin, permettant l’accueil d’une ou plusieurs ruches, contribuent à la sauvegarde des abeilles. La ville constitue en effet un parfait refuge pour les abeilles de par sa diversité florale, son microclimat et la non-utilisation de pesticides.

la-ruche-urbaine-apiculteur

Deux apiculteurs en plein travail sur le toit d’un immeuble en centre-ville

Située dans la région lyonnaise, la Ruche Urbaine a été fondée par Nicolas Masurel, fils d’apiculteur. Ce jeune entrepreneur a récemment obtenu un diplôme d’architecte paysagiste ainsi qu’un Master d’urbanisme. Avec la Ruche Urbaine, Nicolas Masurel propose une formule complète comprenant une étude de faisabilité, l’installation des ruches et leur entretien à l’année, la récolte du miel, la mise en pots et la livraison. Grâce à ces services, des entreprises lyonnaises ont désormais la possibilité de produire leur propre miel.

Deux ans après la création de la Ruche Urbaine, Nicolas Masurel propose ses services à sept entreprises de la ville de Lyon. La société Cirly a même témoigné de sa satisfaction dans les médias : «En plus de contribuer à la biodiversité, il a fait de cette expérience un outil de communication efficace». Le constat est donc clair: posséder une ruche au sein de son entreprise est un concept devenant de plus en plus tendance, et les ruches urbaines sont donc appelées à se multiplier!

logo-rucheurbaine-retouches-last

 

* Ce texte est le fruit de la collaboration entre NiceFuture et les étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Genève dans le cadre du cours intitulé « Innovation et entrepreneuriat  » Auteurs : Aurélie Sommer, Diana Ventoso, Vanessa Sicilia


http://www.larucheurbaine.com/site/

Contact : formulaire de contact sur le site

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire