L’économie sociale et solidaire pourrait être définie comme une « économie privée à but non lucratif ou à lucrativité limitée, s’inscrivant dans des formes juridiques variées et regroupant une multitude d’initiatives économiques locales qui participent à la construction d’une nouvelle façon de vivre et de penser l’économie » (www.après-ge.ch). Ce secteur économique est caractérisé par une série de valeurs et de principes : le fonctionnement démocratique (selon le principe une personne/une voix), le rapport distancié au profit, la dimension d’utilité publique (finalité de l’activité économique au service de la collectivité), la solidarité, la cohérence, etc.

Économie sociale et solidaire et transition

« L’économie sociale et la durabilité s’inscrivent a priori dans deux registres séparés. L’économie sociale désigne d’abord un mouvement de pensée qui prend forme en France au 19ème siècle en réponse à la « question sociale », celle de la pauvreté principalement.
(Aujourd’hui, le public est le consommateur individuel, et non pas la collectivité en tant que telle, mais le prestataire(l’entreprise ESS) a comme principe de base de fournir un bien de qualité, utile et socialement et écologiquement responsable)

Pourtant, l’économie sociale, à travers les organisations qui la constituent et les valeurs qui l’animent se pose comme un vecteur de la transition. Au centre de nombreux débats, elle véhicule une conception spécifique du vivre ensemble et de la solidarité. Promouvant, entre autres principes, la gouvernance participative et une éthique particulière, l’ESS est en lien direct avec la transition écologique. »

Source : Sophie Swaton, fiche de cours « Economie sociale et solidaire et transition », FGSE, Université de Lausanne.

Il en résulte que l’ESS est claire sur ses objectifs sociaux (ses propres acteurs, salariés ou coopérateurs) et d’utilité publique et de plus en plus sur la qualité environnementale.

Pour aller plus loin

Livres

  • E. Dacheux, D. Goujon (2011), Principes d’économie solidaire, Paris, Ellipses marketing
  • J. Defourny, P. Develtere, B. Fonteneau (1999), L’économie sociale au nord et au sud, Bruxelles, De Boeck
  • J. F. Draperi (2007), Comprendre l’économie sociale. Fondements et enjeux, Paris, Dunod
  • R. Holcman (dir) (2015), Economie sociale et solidaire, Paris, Dunod
  • J.-L. Laville (2011), L’économie solidaire, une perspective internationale, Pluriel, Mayenne.
  • A. Caille (2005), Dé-penser l’économique, La Découverte
  • J.-N. Chopart, G. Neyret, D. Rault (dir.) (2006), Les dynamiques de l’économie sociale et solidaire, La Découverte.
  • D. Demoustier (2001), L’économie sociale et solidaire, Syros
  • J.-L. Laville (dir. 1994), L’économie solidaire, une perspective internationale, Desclée de Brower

Articles

Sites

  • http://www.ripess.org
  • http://www.recma.org
  • http://www.alternatives-economiques.fr
  • http://www.apres-ge.ch
  • http://www.socialeconomy.eu.org
  • http://www.alliancesud.ch/fr/infodoc/dossiers/ESS
  • http://www.gouvernement.fr/ministre/martine-pinville
  • http://www.ess-france.org/missions/representer-leconomie-sociale-et-solidaire-francaise

Vidéos

  • Présentation de l’ESS par Jérôme Blanc, maître de conférences, Université Lumière Lyon 2
    Lien :  https://www.canal-u.tv/video/canal_uved/6_l_economie_sociale_et_solidaire.19774
  • Conférence sur l’économie sociale et solidaire par Jean-Louis Laville, professeur au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM, Paris), le 21 février 2008.
    Lien : https://www.youtube.com/watch?v=O8SY6TK3Vzg

L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Forte
1.2 Durabilité sociale
Forte
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
Sans but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
5. La dynamique du changement
Rupture
6. La participation
Inclusif
8.1 Impact carbone
Variable selon le cas
8.2 Impact biodiversité
Variable selon le cas
8.3 Impact énergie grise
Variable selon le cas

20 Initiatives de 'Economie sociale et solidaire' :