market-gardener-ferme-maraichage

The Market Gardener, l’agriculture à échelle humaine !

Cette micro-ferme des Jardins de la Grelinette au Québec est cultivée avec des outils manuels sur moins d’un hectare. Son propriétaire a adopté une méthode de production particulière qu’il appelle bio-intensive.

market-gardener-bio-intensif-carottes

Carottes cultivées en bio-intensif

L’exploitation agricole conventionnelle pratiquée aujourd’hui est de plus en plus critiquée. Le nombre alarmant de produits chimiques aspergés sur les cultures et les appareils agricoles polluants employés a nourri une polémique internationale. Les manifestations contre les grandes entreprises à l’image de celles contre Monsanto et les pétitions appelant les gouvernements à interdire certaines substances considérées nocives pour la santé rencontrent un succès grandissant. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a annoncé, d’après les recherches effectuées, que le RoundUp, produit phare de la multinationale Monsanto, pouvait être cancérigène. Un soulèvement d’indignation populaire a mis en lumière l’inquiétude des consommateurs. Les paysans, eux, peinent à trouver des alternatives aux intrants, pesticides, insecticides, etc., pour préserver leur exploitation, souvent étendues sur plusieurs dizaines d’hectares. Alors que faire pour retrouver une agriculture saine et productive ?

market-gardener-outil-investissement

Exemple de conseils

The Market Gardener est un concept issu d’une micro-ferme cultivée selon une méthode appelée bio-intensive par son exploitant. Son but est de proposer de la nourriture saine et cultivée à échelle humaine. Il s’avère que les micro-fermes sont des méthodes d’exploitation utilisées dans certains pays au XIXe siècle. Ces petites terres cultivables sont à nouveau adoptées par certains propriétaires, car elles nécessitent moins de moyens financiers de par leur moindre étendue. Et de ce fait, les tracteurs ne sont plus nécessaires à leur bonne exploitation. Pourtant, leur productivité n’a rien a envié aux fermes démesurées.

market-gardener-jean-martin-fortier-maraicher

Jean-Martin Fortier

Jean-Martin Fortier est le propriétaire des Jardins de la Grenilette, situés au Québec. Depuis 2005, lui et sa femme ont décidé d’appliquer des pratiques agricoles découvertes lors de leurs voyages, notamment à Cuba et au Nouveau-Mexique. Concrètement, l’organisation des cultures y est repensée. En effet, le modèle mainstream est conçu pour laisser passer les tracteurs. Comme ici on utilise que des outils manuels, ce modèle n’a plus lieu d’être. Désormais, le but est d’optimiser l’espace restreint à disposition – moins d’un hectare – et de garantir une bonne qualité du sol. Grâce à des techniques telles que celle de la planche (bandes de terre surélevées), l’alimentation en matière organique, l’absence de labour et la plantation serrée des légumes, l’agriculteur affirme obtenir un très bon rendement et rentabiliser aisément son exploitation. Précisons que l’agriculteur utilise parfois des engrais commerciaux, mais essaie de limiter les carburants fossiles en les remplaçant par de l’huile végétale pour le camion de livraison. Pour lui, le choix de l’outil s’avère également essentiel et fait une grande différence. Il mentionne notamment la houe, une fourche spéciale (broadfork), une moissonneuse à coups rapides, le semoir manuel. Convaincu que ce modèle d’exploitation agricole a le potentiel de résoudre les problèmes actuels liés à l’agriculture, Jean-Martin y voit là une véritable alternative efficace au système traditionnel.

The Market Gardener est aussi un livre écrit par l’agriculteur vendu à plus de 80’000 exemplaires. M. Fortier a également produit en partie un documentaire éducatif intitulé The Market Gardener’s Toolkit qui s’adresse autant aux micro-fermes qu’aux grandes fermes commerciales.

market-gardener-livre-ferme-micro

La couverture du livre

market-gardener-kit-outils-documentaire

Le logo du documentaire

 

 

 

 

 

 

www.themarketgardener.com

Contact : formulaire de contact à remplir

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire