Le mouvement des transition towns est né en 2005 à Totnes (Royaume-Uni), quand un groupe de militants emmenés par Rob Hopkins a décidé d’animer un exerce novateur de démocratie locale : proposer aux 8500 habitants de la commune d’élaborer collectivement un « plan d’action de décroissance énergétique » (Energy Descent Action Plan) qui raconterait comment leur commune pourrait résister au choc annoncé du pic pétrolier et réduire drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre, en engageant localement une transition accélérée vers l’après-pétrole à horizon 2030. L’expérience a été relayée dans divers réseaux écologi