Monnaie s’ajoutant à la monnaie dominante, destinée à soutenir notamment les circuits courts, susceptibles de supporter d’autres actions environnementales. Une monnaie complémentaire peut être fondante, c’est-à-dire interdire la thésaurisation en perdant progressivement de sa valeur. Il s’agit d’un moyen de doper la vie locale et de redonner de la souplesse à la vie économique. Pour étendre son usage, il est possible de la rendre obligatoire pour une part au moins de la fiscalité locale.

Source : D. Bourg et V. Girardin, NiceFuture Magazine, n°1, 2015.

Pour aller plus loin

Livres

  • J.-M. Servet (2012), Les Monnaies du lien, Presses Universitaires de Lyon
  • M Aglietta (dir.) (1998), La Monnaie souveraine, Paris, Odile Jacob
  • D. Graeber (2011), Debt : the First Five Thousand Year, Brooklyn, N-Y., Melville House
  • P. Rospabé (1995), La dette de vie. Aux origines de la monnaie, Paris, La Découverte
  • B. Théret (2007), La monnaie dévoilée par ses crises, Paris, EHESS, 2 vols.

Articles

  • C. Arnsperger (2015), Monnaie, in Bourg D., Papaux A. (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, PUF.

Vidéos

 


L'avis des experts :

2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
A but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
4.2. Changement de comportement individuel
Induit
5. La dynamique du changement
Incrémental
6. La participation
Inclusif
7. Effet rebond
Faible
8.1 Impact carbone
Fort
8.2 Impact biodiversité
Fort
8.3 Impact énergie grise
Fort

2 Initiatives de 'Monnaie locale' :