Le mouvement des makers est fondé sur le do it yourself, le partage et l’open source. Il est constitué de gens de tous horizons et tous âges exprimant leur créativité et leur savoir-faire avec des outils tels que des machines à commande numérique, des imprimantes 3D, des composants électroniques, et des équipements plus traditionnels. Les lieux des makers sont les hackerspaces, les makerspaces et fablabs. La culture maker regroupe une très vaste communauté dans le monde. Elle possède son magazine (Make), se rassemble lors d’évènements (Maker Faire) et connaît un grand essor actuellement, portée par les technologies numériques et l’économie collaborative.

Source : D. Bourg et V. Girardin, NiceFuture Magazine, n°1, 2015.


L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Faible
1.2 Durabilité sociale
Faible
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
Sans but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
5. La dynamique du changement
Incrémental
6. La participation
Inclusif
7. Effet rebond
Faible
8.1 Impact carbone
Variable selon le cas
8.2 Impact biodiversité
Variable selon le cas
8.3 Impact énergie grise
Variable selon le cas

2 Initiatives de 'Makers' :