Les changements environnementaux de notre époque et l’intérêt grandissant pour l’écologie induisent une nouvelle manière de penser. La sensibilisation de la population à ces considérations contemporaines nécessite un nouvel apprentissage complémentaire à celui existant. L’éducation à l’environnement permet d’intérioriser ces préoccupations.

L’approche de responsabilisation n’a malheureusement pas eu de résultats réellement significatifs, à l’image du « pollueur instruit ». Par contre, l’éducation à l’écocitoyenneté laisse en espérer de meilleurs avec une perspective critique, éthique et politique. La compétence critique suppose un savoir et une analyse des enjeux environnementaux, la compétence éthique questionne les valeurs et enfin la compétence politique suggère une notion collective et d’engagement. L’apprentissage et l’action collectifs sont généralement encouragés, afin de s’orienter vers une culture de l’appartenance et de l’engagement.
Cependant, cette perspective éducative n’est pas forcément compatible avec l’institution scolaire. Néanmoins, elle s’implante peu à peu et malgré les limites qu’elle comporte, peut-être aboutira-t-elle à un apprentissage du « vivre ici ensemble » effectif.

Source : Lucie Sauvé, « Education à l’environnement », Dictionnaire de la pensée écologique, sous la dir. D. Bourg et A. Papaux.

Travail de formation continue du WWF, du sanu, des HES, de l’UNIGE (ISE)

Pour aller plus loin

Articles

  • Décennie de l’éducation au DD de l’UNESCO

Sites


L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Forte
1.2 Durabilité sociale
Forte
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
Sans but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
5. La dynamique du changement
Incrémental
6. La participation
Inclusif
7. Effet rebond
Fort
8.1 Impact carbone
Fort
8.2 Impact biodiversité
Fort
8.3 Impact énergie grise
Fort

7 Initiatives de 'Education à l'environnement' :