L’économie de proximité est une approche qui consiste à privilégier ce qui est local pour favoriser la cohésion sociale, le savoir- faire et les traditions du lieu, donc l’emploi local. Avec la réduction des distances de transport des biens, la préservation de l’environnement est également renforcée. Les circuits courts alimentaires – Amap (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), marchés, vente directe, etc.  –, les jardins et les potagers partagés ou encore les monnaies locales complémentaires en font partie. Cette approche représente également une politique de soutien au PME et à l’agriculture de proximité et va à l’encontre de la spécialisation maximale des régions qui, aujourd’hui, se retrouvent souvent cantonnées à produire uniquement « ce qu’elles font de mieux ».

L’économie de proximité ne doit cependant pas être vue comme un repli sur soi mais plutôt comme une forme de relocalisation solidaire.

Source : TerraEco, Une nouvelle économie fait sa révolution, hors-série, été 2015.


L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Forte
1.2 Durabilité sociale
Variable selon le cas
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
A but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
4.2. Changement de comportement individuel
Induit
5. La dynamique du changement
Rupture
6. La participation
Inclusif
7. Effet rebond
Faible
8.1 Impact carbone
Fort
8.2 Impact biodiversité
Fort
8.3 Impact énergie grise
Fort

8 Initiatives de 'Economie de proximité' :