Les décroissants mettent en avant l’impossibilité d’une croissance indéfinie et valorisent les côtés conviviaux d’un mode de vie plus simple au sein d’une société moins inégalitaire. Ils ne partagent pas la vision du développement durable qui, d’après eux, reste dans la logique consumériste.

Considérons la fiction d’une croissance de 5 % par an (celle des Trente Glorieuses) durant dix siècles : il conviendrait de multiplier les flux initiaux (matière et énergie) par 1000 fois 1000 milliards.

Source : D. Bourg et V. Girardin, NiceFuture Magazine, n°1, 2015.

Pour aller plus loin

Livres

  • Attac (2006), Le Petit Alter. Dictionnaire altermondialiste, Paris, Mille et une nuits
  • N. Georgescu-Roegen (1995), La Décroissance, Paris, Présentation et trad. Fr. Grinevald J. et Rens I., Paris, Sang de la terre.
  • R. Hopkins (2010), Manuel de Transition. De la dépendance au pétrole à la résilience locale, Montréal, Écosociété
  • S. Latouche (2010), Le pari de la décroissance, Fayard/Pluriel.
  • P. Ariès (2010), La simplicité volontaire contre le mythe de l’abondance, La Découverte.
  • M. Pallante (2011), La Décroissance heureuse. La qualité de la vie ne dépend pas du PIB, Namur, Nature et Progrès.

Articles

  • S. Latouche (2015), « Décroissance », in D. Bourg, A. Papaux (dir.), Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, PUF.
  • S. Latouche (2002), « À bas le développement durable ! Vive la décroissance conviviale », Silence, n°280, p. 8-11.

Rapports

  • Club de Rome (1972), Halte à la croissance, Fayard.

Vidéos


L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Forte
1.2 Durabilité sociale
Variable selon le cas
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
Sans but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
4.2. Changement de comportement individuel
Variable selon le cas
5. La dynamique du changement
Rupture
6. La participation
Exclusif
7. Effet rebond
Fort
8.1 Impact carbone
Fort
8.2 Impact biodiversité
Fort
8.3 Impact énergie grise
Fort

3 Initiatives de 'Décroissance' :