L’agroécologie peut être définie comme une approche visant la souveraineté alimentaire et croisant techniques respectueuses des capacité d’autorégulation du vivant (enseignements de la pratique de la culture bio) et de la volonté de maintenir une agriculture décentralisée, en mains de petits producteurs (dimension économique et sociale). Elle se nourrit d’un ensemble disciplinaire alimenté par le croisement des sciences agronomiques (agronomie, zootechnie), de l’écologie appliquée aux agroécosystèmes et des sciences humaines et sociales (sociologie, économie, géographie) (Tomich et al., 2011). Elle s’adresse à différents niveaux d’organisation, de la parcelle à l’ensemble (micro) du système alimentaire (macro).

Dans une vision large, l’agroécologie peut être définie comme l’agriculture de la durabilité de l’ensemble du système agro-alimentaire, intégrant les dimensions écologiques, économiques et sociales (Francis et al., 2003).

Source :  Département Sciences pour l’Action et le Développement (coll.) (2010), Les mots de l’agronomie. Histoire et critique, Paris, Puf.

Lien : http://mots-agronomie.inra.fr/mots-agronomie.fr/index.php/Agro%C3%A9cologie

On ne peut parler d’agro-écologie sans se référer aux propositions de:

– Biovision (H. Herren) http://www.biovision.ch/fr/home/
– Olivier de Schutter http://www.srfood.org/fr/rapports-publies et
– Pierre Rabhi, pionnier de l’agro-écologie : http://www.colibris-lemouvement.org/webzine/themes/agriculture

Voir aussi l’article de Cyril Dion (coauteur du film Demain) : http://www.colibris-lemouvement.org/webzine/decryptage/permaculture-agroecologie-agriculture-bio-quelles-differences

Pour aller plus loin

Livres

  • A. Altieri (1986), L’Agroécologie. Bases scientifiques d’une agriculture alternative, Paris, Debard.
  • A. Altieri (1995), Agroecology: the science of sustainable agriculture, Boulder, Colorado, Westview Press.
  • F. H. Buttel (2007) Envisioning the future development of farming in the USA: agroecology between extinction and multifunctionality?
  • S. R. Gliessman (1998), Agroecology: Ecological Processes in Sustainable Agriculture, Chelsea, Ann Arbor Press.
  • P. Rabhi (2008), Manifeste pour la terre et l’humanisme, Arles, Actes Sud.
  • D. Van Dam et al. (2012), Agroécologie, entre pratiques et sciences sociales, Dijon, Educagri.
  • K. D. Warner (2007), Agroecology in Action. Extending Alternative Agriculture Through Social Networks, Cambridge, Massachusetts Institute of Technology.

Articles

  • A. Aebi (2015), « Agroécologie », in D. Bourg, A. Papaux, (dir.) Dictionnaire de la pensée écologique, Paris, Puf.
  • T. P. Tomich et al. (2011), « Agroecology. A review from global-change perspective », Annual Review of Environment and Resources, n°36, p- 192-222.
  • A. Vezel et al. (2009), « Agroecology as a science, movement or practice. A review », Agronomy for Sustainable Development, n°29, p. 503-515.

Vidéos


L'avis des experts :

1.1 Durabilité environnementale
Forte
1.2 Durabilité sociale
Forte
2. Potentiel de déploiement
Duplicable, global
3. Visée économique
A but lucratif
4.1. L’évolution de conscience
Participe
4.2. Changement de comportement individuel
Induit
5. La dynamique du changement
Rupture
6. La participation
Inclusif
7. Effet rebond
Variable selon le cas
8.1 Impact carbone
Fort
8.2 Impact biodiversité
Fort
8.3 Impact énergie grise
Fort

8 Initiatives de 'Agroécologie' :