UPM-couverture

UPM Formi : remplacer le plastique par une ressource renouvelable !

Il est urgent de développer d’autres matériaux pour pallier à la fois le futur manque et l’aspect très peu écologique du plastique. Une société finlandaise propose l’UPM Formi, un composite à base de cellulose, renouvelable, recyclable et biologique, qui offre des applications semblables aux matières plastiques.

UPMFormi-projet-de-pont-imprimé-en-UPM-Formi-3D

Projet de pont imprimé en UPM-Formi 3D

Le pétrole est nécessaire pour fabriquer du plastique. Or, la consommation en est telle que le « peak oil », ou « fin du pétrole » est annoncée probablement pour 2030. Un Européen consomme environ 10,6 barils de pétrole par an, soit 1’685 litres, et ceci notamment pour les objets en plastique qu’il utilise. Le pétrole est une matière fossile non renouvelable, la fabrication et l’incinération des plastiques sont hautement polluantes. Une matière à éviter. Mais le plastique étant partout dans nos maisons, dans nos moyens de transports, dans nos objets du quotidien, dans nos industries, dans les emballages, il est difficile de s’en passer. Comment le remplacer par un matériau durable et recyclable ?

UPM actif aussi dans la reforestation

UPM-actif-aussi-dans-la-reforestation

La société UPM Biofore a peut-être une réponse. Elle a conçu un matériau sous forme de granulés, l’UPM Formi, composé pour moitié de fibres de cellulose complétées par du polypropylène recyclable (polymère). La matière première renouvelable, la cellulose, provient du bois issu de la gestion durable des forêts via la chaîne d’approvisionnement d’UPM. Le composite de fibres de cellulose UPM Formi réduit l’utilisation de ressources fossiles. UPM Formi possède donc une empreinte carbone considérablement réduite par rapport aux plastiques traditionnels, avec des émissions de CO2 inférieures de 30 à 60%. Ces granulés composites peuvent être utilisés de plusieurs façons, par moulage ou par impression 3D. La haute résistance et la rigidité d’UPM Formi permettent de rendre les structures plus minces et plus légères, ce qui réduit la quantité de matière première. C’est également un avantage dans le transport de produits. Ces granulés ont des applications industrielles et grand public, ce qui en fait un matériau très intéressant et polyvalent : ameublement, électronique, objets du quotidien.

UPMFormi-le-bus-bio-dupm-comme-campagne-de-communication-été-2016

Le bus bio d’UPM en campagne de communication

UPM a commencé la production de l’UPM Formi dans une usine pilote à Lahti, en Finlande, en 2012. Parallèlement à ce biocomposite, la société UPM développe d’autres secteurs d’activités grâce à sa chaîne d’approvisionnement en biomasse forestière, avec des objectifs de durabilité et d’innovation: biocarburants, énergie, papier, bois, biochimie. Tous les produits sont fabriqués à partir de matières premières renouvelables et d’origine responsable. Avec environ 19’300 employés et un chiffre d’affaires supérieur à 9,8 milliards d’euros (2016), UPM est présent dans 65 pays et possède des sites de production dans 12 pays.

La société s’efforce de créer de nouvelles opportunités de croissance basées sur le développement continu de produits ainsi que sur l’innovation, dans une vision écologique et durable. Dans cette optique, le matériau composite UPM Formi constitue une alternative recyclable et propre au plastique issu d’une énergie fossile. Ce composite est un exemple de ce qu’une grande entreprise peut réaliser pour diminuer l’empreinte carbone de sa production et pour mettre sur le marché à large échelle des produits durables.

UPM-logo

https://www.upmformi.com/Pages/default.aspx

upmformi(at)upm.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire