Barefoot---Photo-de-couverture

L’éducation au cœur du développement durable avec Barefoot College !

Contre le pessimisme ambiant et la fatalité, le Barefoot College apporte un peu de lumière dans le quotidien souvent morose des populations rurales pauvres. Grâce à des programmes d’éducation, des femmes sont formées dans les domaines de l’énergie solaire et de la purification de l’eau. Une fois de retour dans leur village, tout le monde en profite et vit plus dignement !

Barefoot---L'énergie-solaire-au-coeur-de-l'enseignementL’extrême pauvreté reste un problème prégnant de nos jours. 50% des habitants de notre planète vivent avec moins de 2.50 dollars par jour, sans accès à l’électricité, l’eau potable ou à un système éducatif de base. En Inde, 60 à 70% des enfants en bas âge voient leur entrée à l’école restreinte par des conditions familiales ne permettant pas leur absence durant la journée. Dans ces conditions extrêmement difficiles, peu de place pour une avancée dans les objectifs du développement durable ; les rares apports énergétiques sont souvent polluants (kérosène), les inégalités ne cessent de se creuser entre agglomérations et campagnes et les rapports genrés créent de plus en plus d’injustices pour la condition féminine. Pourtant, contre le pessimisme ambiant considérant cette situation comme une fatalité, certains pionniers restent persuadés qu’une inversion de la tendance est possible. Les initiateurs du projet Barefoot College en font partie.

Barefoot---Ouvrières-au-travail

Barefoot College est une association à but non lucratif dont le siège se trouve en Inde, à Tilonia. Elle consiste avant tout en un campus destiné à l’éducation des femmes dans des domaines spécifiques et technologiques, principalement relatifs à l’énergie solaire et au traitement de l’eau. S’appuyant sur la pensée gandhienne en matière de durabilité et sur les 17 objectifs du développement durable de l’ONU adopté en 2015, l’approche Barefoot a pour objectif principal de redonner une dignité aux populations pauvres des zones rurales à travers cet apport énergétique et éducationnel indispensable. Cinq valeurs fondamentales sont placées au cœur de son projet : l’égalité, le collectivité (prise de décision collective), la décentralisation, l’austérité (au sens de simplicité et modération) et l’indépendance (couplée à la confiance en soi).

Barefoot---Entrainement-à-l'installation-de-panneaux-solairesFondé en 1972 par Sanjitj « Bunker » Roay, le Barefoot College agit depuis plus de 40 ans. Au départ seulement présent dans la région du Rajasthan en Inde, le projet ne cesse de s’étendre dans le monde, en ouvrant des écoles en Afrique ou en Amérique du Sud. Les zones d’action privilégiées sont les régions et les pays les moins développés. Le principe est le même partout ; les écoles sont réservées au non-diplômés, de préférence des femmes d’un certain âge issu de régions rurales pauvres, recevant diverses formations pendant une période de 6 mois. Plusieurs domaines sont enseignés au collège, comme l’ingénierie solaire, le traitement de l’eau ou l’éducation aux enfants. Les femmes retournent ensuite dans leur village et y amènent la lumière et leur savoir à leurs communautés. Pourquoi privilégier ainsi les femmes ? Car elles sont constamment cantonnées à des rôles subalternes qui leurs enlèvent toute liberté, mais aussi car elles œuvrent souvent en priorité sur la transmission directe au sein de leur communauté, contrairement à de jeunes hommes qui auraient plus tendance, une fois éduqué, à rejoindre les grands centres urbains afin de faire valoir leur savoir en échange d’un salaire plus élevé.

Les chiffres revendiqués par Barefoot College se suffisent à eux-mêmes. Depuis la création de l’organisation, 77 pays bénéficient des solutions Barefoot, 500’000 personnes ont reçu un accès à la lumière propre grâce aux ingénieurs, 500 millions de litres de kérosène ont été remplacé par de l’énergie propre et 1 million de litres d’eau potable sont collectées chaque année. De nouveaux collèges verront le jour dans des îles de l’océan Pacifique ou encore au Guatemala dans les prochaines années. Ce dynamisme montre bien l’utilité et la nécessité absolue de projet comme celui du Barefoot collège. En s’attaquant aux problèmes sociaux et environnementaux à la racine – c’est à dire à l’éducation – les initiateurs de ce projet montre qu’il n’y a pas que des fatalités, mais également des solutions efficaces !

Barefoot---logo

www.barefootcollege.org

Contact : formulaire de contact en ligne

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire