Fairphone - cover

Téléphonez malin avec FairPhone!

Se présentant comme le premier smartphone éthique au monde, le Fairphone constitue une avancée bienvenue vers une production plus durable d’appareils électroniques. Ce projet prouve qu’il est possible de concilier haute technologie et respect de l’environnement et des droits sociaux.

En moyenne, nous remplaçons notre téléphone tous les 18 mois[1]. Les phénomènes d’obsolescence programmée, la rapidité du progrès technologique ou la perception des objets électroniques comme étant semi-jetables sont autant de raisons permettant d’expliquer cette frénésie dans notre consommation. Mais ce constat n’est pas sans conséquences sur le plan environnemental (appauvrissement des réserves non renouvelables de métaux rares, production minière polluante, quantités gigantesques de déchets électroniques générés chaque année) et social (conditions de travail non respectueuses des droits fondamentaux, travail infantile et exténuant, exploitation financée pour des buts peu éthiques). La longueur de la chaine de production et la multitude de matières et d’acteurs impliqués dans le processus peuvent parfois amener à penser qu’il devient quasiment impossible de produire un smartphone éthique.

Fairphone - image 2

Le Fairphone est le premier smartphone modulable et réparable facilement

Et pourtant, c’est la tâche à laquelle s’est attelé le projet Fairphone. Son objectif principal ? Influencer positivement l’ensemble de la chaîne de production de ses téléphones pour rendre cette dernière plus durable. Pour atteindre cet objectif, les actions se développent au travers de quatre axes principaux : une production pérenne grâce au premier smartphone modulable et réparable facilement, une sélection de composants et matériaux responsables et durables, une attention particulière accordée aux conditions de travail des employés de la chaîne de production et la promotion d’un modèle économique plus circulaire grâce à la mise en place de réseaux de réutilisation et de recyclage parmi les consommateurs. À la fin du processus, on attend des répercussions bénéfiques pour la collectivité et l’environnement.

Fairphone - Image 3

Les composants et matériaux utilisés sont responsables écologiquement et socialement parlant

Fairphone a vu le jour en 2010, dans le cadre d’un projet mené par trois organisations issues de la société civile : Waag Society, Action Aid et Schrijf-Schrijf. Leur campagne visait à sensibiliser l’opinion publique à propos des minerais utilisés dans les appareils électroniques, et des conflits que ces minerais alimentent, notamment en République Démocratique du Congo. En 2013, l’entreprise sociale Fairphone est officiellement fondée, avec à sa tête Bas Van Abel, représentant de Waag Society. Son principal objectif ? Œuvrer à la construction d’un mouvement en faveur d’un monde de l’électronique plus équitable, en produisant elle-même un téléphone portable. En ce sens, l’entreprise accorde une grande importance à la transparence et à la transmission ; une multitude d’informations précises concernant la provenance et la méthode de fabrication de chaque composant sont ainsi partagées sur son site internet. On peut aussi y retrouver une carte du monde interactive retraçant le parcours du téléphone avec des informations concernant chaque étape, ainsi qu’une liste précise mentionnant l’adresse et le contact de tous les producteurs impliqués. Le consommateur a également la possibilité d’acheter tous les éléments du téléphone séparément, afin de les remplacer individuellement au besoin, toujours dans l’optique d’allonger sa durée de vie.

Fairphone - Image 1

Le deuxième modèle sorti par Fairphone, dont le design n’a rien à envier aux smartphones classiques!

Quelques critiques d’ordre pratique ont été portées à l’encontre du téléphone, notamment concernant son design, son prix, sa batterie ou encore la faible qualité de l’appareil photo. Mais d’autres aspects positifs peuvent aussi être mis en avant, comme le caractère modulable du Fairphone qui lui confère une réparabilité inédite, ou encore l’effort effectué afin de tendre vers un produit éthique autant socialement qu’écologiquement. Au final, que ce soit sur les sites spécialisés ou en lisant les avis du public, la tentative de produire un téléphone durable est unanimement saluée, mais la nécessité d’améliorer les capacités de celui-ci largement reconnue également. Aujourd’hui, Fairphone revendique plus de 100’000 utilisateurs de son smartphone durable dans le monde. En Suisse, la distribution est assurée par Swisscom et par quelques autres magasins spécialisés dans l’électronique éthique, comme Why ! Open Computing à Prilly, ou Itopie à Genève. Il faudra néanmoins débourser plus de 600 francs pour s’en procurer un. Pas si cher comparé aux 550 francs qu’il faut débourser pour un Iphone 6, sorti à peu près à la même période… Le directeur de la marque a annoncé en mai 2017 qu’une troisième version était en phase de conception[2]. Celle-ci se voudra plus accessible économiquement parlant pour le consommateur grâce un processeur meilleur marché, tout en préservant les standards durables et responsables des modèles précédents. Bien entendu, la solution à privilégier écologiquement parlant reste de faire durer son téléphone le plus longtemps possible. Mais au moment de le changer, le Fairphone apparaît comme une bonne alternative aux smartphones classiques pour les défenseurs des valeurs de la durabilité, de la réduction des impacts environnementaux et sociaux négatifs, et de la pérennité nécessaire des appareils électroniques. Espérons dans tous les cas que cette initiative en inspirera d’autres, afin de tendre vers plus d’éthique dans la fabrication de nos futurs téléphones !

[1] Chiffre fourni par Fairphone

[2] Informations recueillies par le site www.frandroid.com, consultables à l’adresse suivante : http://www.frandroid.com/produits-android/smartphone/426203_fairphone-3-se-devoile

Fairphone logo

 

www.fairphone.com

Contact: formulaire de contact en ligne

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire