couverture

Ça chauffe avec FRICAD III !

Le nouveau réseau de chauffage des bâtiments fribourgeois réussi à produire 120 millions de kilowattheures par année ! Cette impressionnante quantité d’énergie provient de l’incinération des déchets et des boues d’épuration. Elle est redistribuée sur le territoire de la ville grâce à plus de 15 kilomètres de conduites.

usine-dincineration-saidef-a-chatillon

L’usine d’incinération SAIDEF à Châtillon

L’approvisionnement en énergie constitue un problème récurent dans notre société de consommation. Ainsi, toutes les idées visant à améliorer ce système sont les bienvenues. Une solution de plus en plus privilégiée concerne l’autoproduction de l’énergie que l’on consomme. Or, si ce système est facilement applicable aux habitations individuelles ayant la capacité d’aménager ces installations, il devient beaucoup moins pratique d’application sur de gros bâtiments comme des industries ou des commerces. Qui plus est, ces infrastructures consomment énormément de par leur volume compliqué à chauffer. Dans le même temps, des stations de traitement des déchets créent une quantité impressionnante de chaleur par la combustion, chaleur qui n’est la plupart du temps pas valorisée. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser ?

les-travaux-de-forage-ont-creuses-15-km-de-conduite

Les travaux de forage ont creusés 15 km de conduites

Groupe E a décidé de réutiliser et de valoriser la chaleur produite par l’usine d’incinération SAIDEF à Châtillon et par plusieurs autres chaudières décentralisées. Ainsi est né le projet FRICAD III, en ligne avec la stratégie énergétique du canton et le développement durable. En effet, plusieurs réseaux de chauffage à distance dans le grand Fribourg existaient déjà, mais pas à une si grande échelle et pas en réutilisant une si grande quantité de chaleur perdue jusqu’alors. Ce nouveau réseau permet également de relier les autres systèmes déjà existants et ainsi d’alimenter des bâtiments dans tout le grand Fribourg.

carte-de-situation

Carte de situation du réseau de chauffage à distance dans le grand Fribourg

Depuis 2016, de nombreux clients industriels et particuliers bénéficient d’une fourniture de chaleur fiable en tout temps. En effet, six centrales de chauffe dans l’agglomération fribourgeoise sont raccordées à FRICAD III, le plus grand réseau de chauffage à distance du canton. Ce nouveau système relie tout le grand Fribourg avec ces deux tronçons Est. L’un d’entre eux relie les centrales d’AGYCAD à Granges-Paccot et GIVICAD à Givisiez, l’autre comprend quant à lui les réseaux REXCAD et GOLDCAD à Fribourg, ainsi que deux nouvelles installations en périphérie de la ville, CORMICAD à Corminboeuf et CAD MONTAGNY à Cousset. Précédemment, les deux réseaux FRICAD I et II s’étendaient grâce à 23 kilomètres de conduites de chauffage à distance reliant l’usine de valorisation thermique des déchets SAIDEF à Châtillon à différents bâtiments industriels et institutionnels. Tout d’abord, FRICAD I, datant de 2002, fournit l’Agroscope de Posieux et l’Institut agricole de Grangeneuve en chauffage. Puis FRICAD II, depuis 2009, alimente des bâtiments situés entre Posieux et Villars-sur-Glâne, notamment l’Hôpital fribourgeois et Cremo SA. Avec FRICAD III, le réseau s’étend maintenant jusqu’à Forum Fribourg. Environ la moitié de l’énergie thermique générée à SAIDEF par l’incinération des déchets et boues de stations d’épuration est utilisée pour alimenter les clients branchés sur FRICAD I et II. Avec l’interconnexion des réseaux, l’intégralité de la chaleur disponible est valorisée. Ce ne sont donc pas moins de 120 millions de kilowattheures thermiques qui sont redistribués par année, soit l’équivalent de la consommation de 24’000 ménages. Grâce à la coopération avec FRIGAZ, les consommateurs raccordés à FRICAD III bénéficient d’une fourniture de chaleur fiable même lorsque la SAIDEF est arrêtée pour cause de révision ou de panne.

Les travaux de construction comprenaient l’adaptation des centrales et réseaux existants, la pose de 15 kilomètres de conduites souterraines, l’installation de quatre échangeurs de chaleur assurant la connexion à FRICAD II et de deux nouvelles chaudières à gaz. Les premiers kilowattheures ont donc été livrés depuis ce réseau une année plus tard. FRICAD III a coûté environ 20 millions de francs suisses assumés dans sa majorité par le Groupe E, le solde étant financé par les contributions de raccordement au réseau des clients bénéficiaires. De plus, le projet bénéficie d’un soutien financier du canton de Fribourg. En effet, en s’inscrivant parfaitement dans la politique énergétique du canton, FRICAD III encourage l’utilisation de réseaux d’énergie de sources renouvelables. Ce système sera peut-être agrandi par la suite aux communes voisines avec les derniers résultats des votations sur les énergies vertes promouvant le renouvelable.

logo

 

http://www.greenwatt.ch/fr/

Contact : info[at]greenwatt.ch

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire