couverture

Asian Cairns, vers un nouveau modèle de Smart City

Shenzen est la ville la plus polluée de Chine. Il est impératif de réussir à l’aménager de manière intelligente tout en diminuant les rejets de CO2 et en fournissant à ses habitants de quoi vivre et travailler. Asian Cairns est le projet de l’architecte parisien Vincent Callebaut pour changer la face de l’urbanisme mondial.

Presentation-au-Futuroscope

Présentation du projet des Asian Cairns au Futuroscope de Poitiers

L’exode rural des trente dernières années a vu le nombre de citadins passer d’environ 20% de la population du pays à plus de 50% aujourd’hui. Et ce nombre ne cesse d’augmenter, avec des prévisions allant même jusqu’à 75% d’ici 15 ans. Face à ce problème et à une accélération effrénée de l’urbanisation, les futurs modèles de villes, vertes, densifiées et connectées, doivent être repensés. Il faut créer une urbanisation fertile sans émission de carbone et à énergie positive. En effet, afin de concilier développement économique et protection de la planète, la ville de demain doit produire plus d’énergie qu’elle n’en consomme. De plus, le système économique et la manière de se déplacer, de consommer et de s’approvisionner en ville engendrent une quantité plus qu’alarmante de pollution. Les rejets de CO2 en environnement urbain altèrent déjà grandement la qualité de vie des citadins, et avec l’exode rural massif, cela ne va pas en s’améliorant.

Asian-Cairns-Vincent-Callebaut-architecte

Vincent Callebaut, l’architecte à l’origine de tous ces projets

Plus des 3/4 de la consommation mondiale d’énergie est utilisée par les villes et celles-ci rejettent 80% des émissions de CO2 de la planète. Le modèle urbain contemporain est donc très et trop énergivore. Il fonctionne actuellement sur l’importation des ressources naturelles et sur l’exportation de la pollution et des déchets. Cette boucle des flux énergétiques peut être évitée en ramenant la campagne, la production agricole et la fabrication d’énergies renouvelables au cœur de la ville. Les lieux de production des ressources alimentaires et énergétiques seront ainsi réintégrés sur les lieux de consommation ! Ecologiquement plus viable, la ville dense, verticale et moins étalée constituera un pôle attractif ouvert et offrant de multiples services. Le développement durable doit donc permettre de trouver des solutions innovantes pour une économie résiliente aux changements climatiques qui soit en totale harmonie avec la biosphère afin de préserver les capacités des générations futures à satisfaire leurs besoins.

Autre-projet-Hyperion-a-New-Delhi

Voici Hypérion, à New Dehli, c’est un autre incroyable projet de Vincent Callebaut

Dans ce contexte d’hyper-croissance et d’urbanisme accéléré, le projet « Asian Cairns » milite depuis 2013 pour la construction d’un nouveau pôle urbain multifonctionnel, multiculturel et écologique. Du point de vue technique, le projet s’articule autour de six tours. Chacune d’elle vient s’enrouler autour de deux tours mégalithiques et forment des écosystèmes urbains réimplantant la biodiversité en ville sous forme de vastes vergers publics et de champs d’agriculture urbains. De grands bassins de viticultures et des réservoirs d’épuration y recyclent les eaux rejetées par les fermes verticales également habitées. Ces tours maraîchères empilent logements, bureaux, commerces et espaces de loisirs au sein de « galets » superposés les uns sur les autres le long d’un boulevard central vertical. Cet axe constitue l’armature structurelle de chaque tour. Il orchestre les flux humains, distribue les ressources naturelles et digère les déchets par tri et compostage sélectif. Véritable quartier de ville empilant des ilots mixtes, ces « cairns » densifient l’espace urbain tout en optimisant la qualité de vie de leurs habitants par la réduction des moyens de transport, la renaturalisation des espaces publics et privés et l’intégration des énergies renouvelables propres. Chaque tour est composée de galets cristallins éco-conçus. A ciel ouvert, un épiderme de cellules solaires photovoltaïques et thermiques ainsi qu’une importante quantité d’éoliennes axiales recouvrent les toitures ponctuées de vergers et de potagers suspendus. Chaque galet présente ainsi un bilan énergétique positif, autant sur le plan électrique et calorifique qu’alimentaire.

Avec plus d’une cinquantaine de projets, le bureau d’architecture de Vincent Callebaut travaille sans relâche depuis presque vingt ans pour proposer des projets toujours plus innovants. Chacun de ces plans sont inspirés de la nature et de son fonctionnement en ayant toujours l’objectif de rendre la ville et son développement les plus sains et respectueux de l’environnement possible. C’est pourquoi ce bureau a déjà obtenu plus d’une quinzaine de distinctions, dont la « German Design Awards » en 2014 pour ce projet. Vincent Callebaut n’a donc pas fini de faire entendre parler de lui et va très certainement révolutionner la manière de penser et de construire les villes dans les années à venir !

logo

 

http://vincent.callebaut.org/page1-img-asiancairns.html

Contact : vincent[at]callebaut.org

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire