couverture

Gi FlyBike: le vélo 3.0

Le monde change, les villes s’embourbent. Qui aujourd’hui peut se vanter de circuler avec fluidité ? Sans oublier cette place de parking introuvable et c’est le drame… Mais ne partez pas si vite ! Voici Gi Flybike.

plie-ou-non

Le vélo ne prend pas de place une fois plié et adopte un look des plus épuré une fois ouvert

Il est difficile de le nier, la société d’aujourd’hui est constamment connectée. Le smartphone a pris une place prépondérante dans notre quotidien. En témoigne l’incroyable annonce de la ville d’Augsbourg, en Allemagne, qui a installé des feux de signalisations pour piétons au sol. Les clients se plaignent, la batterie du téléphone s’épuise rapidement, et du coup, la question d’avoir un chargeur à portée de mains en tout temps se pose. En parallèle, une grande partie des individus circulent encore en voiture en 2016, pour des trajets courts, ce qui pose un problème de plus grande envergure: l’écologie. La pollution, omniprésente, cause des dégâts quasi irréversibles sur l’environnement. N’entendons-nous pas tous les jours parler d’énergie verte et de l’importance de la favoriser ? L’une des réponses les plus évidentes est le vélo électrique. Seulement voilà, celui-ci est souvent encombrant, lourd et pas forcément très design. Comment joindre l’utile à l’agréable: une batterie de smartphone qui tient la route, pas de pollution et un côté branché?

petit-et-pratique-et-elctrique

La gamme propose deux modèles petits, pratiques et électriques, pour une mobilité urbaine canon!

L’initiative GiFlyBike apporte un concentré de ces besoins du monde moderne. C’est dans ce sens qu’elle est novatrice et originale. En effet, il est amusant de constater à quel point l’individualisme et l’insistance pour tout avoir tout de suite se propagent comme un virus aux quatre coins du monde. Alors, quand le déplacement peut être lié avec la rapidité, le sport et le plaisir, il est raisonnable de penser que l’idée a de quoi plaire. Gi FlyBike permet en plus de recharger son portable tout en pédalant grâce au port USB intégré! Un vélo électrique au design épuré, pliable avec une application dédiée aux smartphones et une fonction GPS avec antivol intégré. Comptez 60 km d’autonomie par charge de 4 heures à une vitesse de 25 km/h. Gi FlyBike entend s’adresser tant aux aficionados du cyclisme qu’aux personnes portant un intérêt à leur déplacement. La pollution baisse, les trajets s’écourtent, les amendes de stationnement s’évaporent et la batterie du téléphone est boostée. De quoi redonner le sourire.

equipe-concepteur

L’équipe de concepteurs de Gi FlyBike en plein développement dans leurs ateliers

Gi FlyBike comprend une équipe de 6 personnes au total, dont les 3 fondateurs. Nous retrouvons dès lors Lucas Toledo, économiste et passionné de technologie, Agustin Augustinoy, ingénieur et designer et enfin Eric Sevillia économiste ayant une solide expérience dans la gestion de divers start-up. Ce fut en Argentine, à la suite d’une grève nationale qui paralysa la plupart des transports de la ville, que l’idée de GiFlybike a germé. Le but étant de trouver un moyen d’améliorer la fluidité du trafic de la ville et d’utiliser la technologie du vélo pour offrir à tous un outil rencontrant leurs besoins, s’adaptant à leur ville tout en partant de l’idée d’un monde plus vert. De là, s’est créé le design et les fonctionnalités du vélo GiFlyBike. Un vélo intelligent qui offre toutes ces possibilités avec un design simple et épuré.

Concernant l’impact sociétal du Gi FlyBike, il est difficile de s’exprimer avec certitude. Notamment parce que les premiers vélos ne seront livrés qu’à partir de janvier 2017. Mais une chose est sûre, l’impact médiatique de l’initiative est flamboyant. Plus d’une cinquantaine de médias presse (papier et en ligne) se sont emparés du phénomène. Des plus connus, nous pouvons citer CNet, Discovery, Forbes ou encore CNN. Autre élément intéressant, les campagnes de financement de Gi FlyBike se font à travers les plateformes de crowdfunding. Et là encore, l’initiative fait mouche. Leur campagne Kickstarter s’est soldée en 5 heures seulement avec 426’000 USD de contribution. A l’heure où nous écrivons ces lignes, leur campagne sur Indiegogo atteint 800’000 USD de fonds recueillis. De quoi annoncer un avenir serein et réconforter les créateurs du projet sur l’intérêt effectif de leur public. En revanche, les petits porte-monnaie risquent de se crisper: le vélo est annoncé à la commercialisation au prix de 2’290USD.
logo

 

* Ce texte est le fruit de la collaboration entre NiceFuture et les étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Genève dans le cadre du cours intitulé « Innovation et entrepreneuriat  » Auteurs : Xhemajli Krasniqi, Julie Millet, Filipe Vilaca

http://giflybike.com/index.html

Contact : contact[at]giflybike.com ou formulaire de contact sur le site

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire