couverture

One World Play Project: des ballons indestructibles pour tous!

One World Play Project a commencé avec un mot d’ordre: ballon. Mais pas n’importe lequel ! Un ballon plus résistant que ceux que l’on peut trouver dans le commerce et qui, par la même occasion, permet de faire une bonne action. En effet, un ballon acheté permet d’en offrir un autre à un jeune défavorisé.

une-ragball-ballon-de-fortune-cree-et-utilise-par-les-enfants-du-monde-avant-owpp

Une ragball, ballon de fortune créé et utilisé par les enfants du monde, inspirant le projet

En tant qu’humains, nous avons plusieurs besoins vitaux; jouer est l’un d’entre eux. Dans les régions les plus défavorisées du monde, les parents n’ont parfois pas assez de moyens pour offrir ne serait-ce qu’un ballon à leurs enfants. Ces derniers se contentant de déchets de formes plus ou moins sphériques afin de combler ce besoin. L’un des fondateurs de l’association s’est retrouvé face à ce problème en 2006 et s’est donc posé cette question: comment donner aux jeunes défavorisés l’accès à des ballons pour jouer? Cette question en soulève d’autres, notamment concernant le moyen de fournir ces ballons ou de les rendre résistants aux conditions parfois difficiles des pays plus défavorisés.

le-ballon-de-owpp

Le ballon de One World Play Project

L’initiative élaborée par One World Play Projet est la création d’un ballon de football indestructible. L’organisation a pu découvrir que le jeu tient une place importante dans la vie de chacun, quelle que soit sa culture, son âge ou ses origines. À travers ce ballon, la finalité est de rétablir et de reconnecter les communautés dévastées par la guerre, les catastrophes naturelles, la maladie ou encore la pauvreté. Le but recherché est d’apporter le plaisir de jouer dans tous les coins du monde à des centaines de millions de jeunes. L’association a actuellement distribué plus d’un million de ces ballons aux communautés défavorisées dans 90 pays. L’association se donne pour mission de permettre le jeu sous toutes ses formes et de manière universelle, en élargissant ses produits et services mis à disposition des populations défavorisées. Grâce à la durée de vie dite «infinie» des ballons, tout individu se voit donner la chance de jouer, peu importe l’endroit où il se trouve et peu importe les conditions de son pays. Que le terrain soit boueux ou rocheux, le jeu reste possible pour tous. Ce ballon répond donc aux besoins du public cible de par son indestructibilité, son universalité et sa gratuité.

peace-and-smiles-from-our-new-friends-in-iraq

Le sourire de filles irakiennes soutenues par le projet

C’est en 2006 que l’inspiration du fondateur Tim Jahnigen a emergé. En effet, après le visionnage d’un documentaire sur les jeunes réfugiés du Darfour, il a remarqué que les enfants jouaient au football avec des déchets, créant parfois des blessures et des coupures. Depuis ce jour, il rêve de pouvoir fournir à tous ces jeunes défavorisés la possibilité de jouer au football avec un ballon rond très résistant. C’est trois ans plus tard, grâce au soutien de plusieurs acteurs et sponsors, que son rêve est devenu réalité. Il a créé à la suite de diverses recherches scientifiques un ballon résistant à tous les éléments naturels extérieurs.

Plusieurs acteurs ont collaboré à la création de ce ballon indestructible. Le premier qui a permis la réalisation de ce rêve est le chanteur Sting, qui a financé toute la partie «recherche et développement» du projet. Tim Jahnigen, le fondateur, a également reçu l’aide de la marque de chaussures Crocs pour réutiliser le même type de matériel pour le ballon. Deux ans plus tard, Chevrolet a également pris part au projet en tant que sponsor ayant permis la distribution de plus de 1.5 millions de ballons à travers le monde. En 2014, se rendant compte de l’espoir que procurent le sport chez les jeunes dans des situations difficiles, One World Play Project s’est lancé dans la réalisation d’outils et de services permettant d’encourager le développement du jeu de manière universelle. L’organisation se targue aujourd’hui d’avoir redonné le sourire, même éphémère, à plus de 85 millions de personnes en difficulté.

logo

* Ce texte est le fruit de la collaboration entre NiceFuture et les étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Genève dans le cadre du cours intitulé « Innovation et entrepreneuriat  » Auteurs : Camille Onkelinx, Laurie Merryweather, Ludovic Montauro

https://www.oneworldplayproject.com

Contact : formulaire de contact sur le site

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire