couverture

Meganews: la fin des journaux invendus

Un distributeur de magazine imprimant à la demande 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 a vu le jour à Stockholm. Ce nouveau kiosque électronique, accompagnant les changements des habitudes de consommation, ambitionne d’éviter le gaspillage de papier des journaux qui n’ont pas trouvé preneur au crépuscule.

borne-d-un-hotel-de-luxe

Le système de choix de presse dans le hall d’un hôtel de luxe

Ces dernières années, une baisse des ventes des magazines a été constatée. Ce marché est devenu peu rentable, notamment à cause des coûts de distribution élevés et une concurrence accrue avec l’arrivée des magazines et applications mobiles gratuites. Les magazines invendus, soit environ 40% de la production, sont donc une source de coûts et de pollution énorme. En effet, ils sont souvent brûlés ou jetés, faute d’utilité trouvée, lorsqu’ils ne traînent pas encore dans les rues.

borne-de-selection

Borne de sélection de Meganews Magazines

Le principe de l’initiative est simple. Il s’agit d’un distributeur de magazine, à la demande. Ce dernier, imprimé en l’espace de 2 minutes, est identique à celui acheté en kiosque. Un choix d’environ 200 journaux est disponible 24/7, essentiellement suédois. Il est également possible de les feuilleter sur un écran tactile avant d’imprimer sa sélection. Un des atouts de ce “kiosque robotisé” réside en ce qu’il permet d’avoir accès aux anciens numéros des différents magazines proposés. Avec ce procédé, un journal dégagerait 60% de CO2 en moins qu’un journal sortant d’une usine, et surtout, il éviterait tout ce gaspillage et ces coûts inutiles liés aux invendus.

cordial-business-award-2013

Le concept proposé par Meganews récompensé au Cordial Business Award 2013

Le fondateur de ce produit répond au doux nom d’Hans Adauktusson, un homme d’affaire suédois retraité de 66 ans. Il est le premier à avoir lancé un produit du genre dans l’industrie de la presse écrite. Il se serait inspiré des distributeurs de pizzas ou panini cuits à la demande, en Italie. À long terme, il espère pouvoir changer les habitudes de consommation des lecteurs, voir aider l’industrie de la presse souffrant économiquement sous sa forme actuelle.

Le concept proposé par Meganews ne rencontre, pour l’instant, pas le succès escompté. En trois ans, l’installation a coûté plus cher qu’elle n’a rapporté. Malgré cette déconvenue, tant son fondateur que son concepteur, la marque d’impression Ricoh, croient encore dans les bienfaits de ce procédé. Le but de cette installation répond à des problématiques que les parties prenantes impliquées dans la vente de journaux rencontrent. C’est maintenant aux consommateurs de jouer le jeu en adoptant cette nouvelle habitude de consommation !

logo

 

* Ce texte est le fruit de la collaboration entre NiceFuture et les étudiants de la Haute Ecole de Gestion de Genève dans le cadre du cours intitulé « Innovation et entrepreneuriat  » Auteurs : Laura Balmat, David Riat

 

 

http://www.meganews.com/

Contact : info[at]meganews.se

 

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire