tripalium-eolienne-transition-ecologique-coucherdesoleil

Tripalium: construisez votre propre éolienne!

Tripalium est une association créée en 2007 visant à étendre l’utilisation des énergies renouvelables en proposant des stages d’auto-construction d’éoliennes. De fait, l’association encourage les stagiaires à devenir formateurs, afin d’en faire profiter le plus grand nombre.

tripalium-eolienne-transition-ecologique-ciel

Eolienne en marche

La production énergétique reste un défi qui doit être définie par chaque pays. Les moyens sont déployés à grande échelle pour élire des méthodes de production et de réseau de distribution. Malheureusement, les initiatives publiques ne mettent pas toujours l’accent sur la transition aux renouvelables. Pour pallier à ce manque, des initiatives individuelles sont plus ou moins compatibles à condition qu’ils respectent le cadre des régulations.

C’est précisément dans ce créneau que Tripalium s’insère. Il s’agit d’une production directement gérée (construction et production électrique) par l’individu ou la communauté, ce qui lui permet de s’affranchir des réseaux d’approvisionnement conventionnels.

tripalium-eolienne-transition-ecologique-groupe-fabrication

Un groupe de participants

Impulsée en 2007, Tripalium organise des stages où une dizaine de personnes se réunissent et embarquent dans un projet de formation de construction d’éolienne. Il s’agit d’un apprentissage participatif qui aboutit sur une véritable éolienne qui sera installée sur le site choisi comme lieu pour le cours. Les porteurs de l’association se sont largement inspirés de Hugh Piggott, initiateur de l’auto-construction de ces dispostifs. Tripalium compte une douzaine de formateurs et formatrices qui s’occupent des stages en France, parmi lesquels on peut citer Gael Cesa, pilote-formateur-administrateur. L’éolienne est modulable au vu des besoins et des ambitions de l’intéressé, allant d’un diamètre de 1,20 m jusqu’à 4,20 m (produisant respectivement 200 W et 2’000 W). Les plans de construction proviennent essentiellement du manuel de Hugh Piggott, paru en 2008. Les plans sont directement téléchargeables via le site de Tripalium moyennant financement. Cependant, l’avertissement est lancé que les compétences exigées sont celles du bricoleur chevronné. Un coup d’œil au manuel rend la complexité de l’éolienne aisément compréhensible: «réalisation du réseau, couplage avec un onduleur, un régulateur avec redresseur intégré…». Ainsi, comparativement, l’éolienne reste un moyen simple d’approvisionnement énergétique, mais pas aussi simple qu’on l’aurait souhaité. Malgré ces difficultés, Tripalium est fière d’annoncer que 150 éoliennes ont été construites grâce à ses stages et ses manuels.

tripalium-eolienne-transition-ecologique-panorama

De l’énergie propre

L’association tourne sans salarié ni subvention, les prix de cours servent à la construction de l’éolienne et aux frais liés à l’activité. Elle a eu l’occasion de participer à la Biennale du design à Saint-Etienne. L’année 2014/2015 a été l’une des plus prolifiques de l’association avec 22 stages organisés en France et 23 éoliennes construites.

 

 

tripalium-eolienne-transition-ecologique-logo

Le logo de Tripalium

www.tripalium.org

Contact : formulaire de contact ou contact[at]tripalium.org

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire