leman-monnaie-locale-complementaire-billet-1-vert

Monnaie le léman: un… franc succès!

Le léman est la nouvelle monnaie locale et citoyenne du Bassin lémanique transfrontalier. Motivée par la recherche du lien social et l’engagement responsable de ses utilisateurs, elle a pour but de renforcer l’économie locale.

leman-monnaie-locale-complementaire-acceptation-commerce-economie_400x291

Oui aux lémans !

Face  à un système financier mondialisé, dont la logique de croissance et de rentabilité engendre des crises systémiques majeures, les monnaies dites locales se profilent comme une alternative, un outil efficace littéralement à portée de main. Pour reprendre l’expression de D. Hartmann, ces monnaies agissent comme un cheval de Troie économique au cœur du système financier[1]. Loin de la spéculation et des paradis fiscaux, elles permettent en effet de redonner à l’argent son rôle initial de moyen d’échange. En somme, les monnaies locales constituent une «solution locale pour un désordre global», selon la célèbre formule popularisée par Coline Serreau.

leman-monnaie-locale-complementaire-billet-20-rouge_400x210

Billet de 20 lémans

Le léman s’inscrit dans cette problématique. On peut considérer cette monnaie sous ses deux faces. Comme monnaie locale, elle permet d’acheter des produits ou des services localisés sur le territoire franco-valdo-genevois. Ce faisant, elle est proche de ses utilisateurs et privilégie les échanges de proximité. L’idée étant d’encourager l’économie réelle et locale. C’est aussi un moyen de s’assurer que cet argent ne finisse pas sur les marchés financiers. Comme monnaie citoyenne, elle est portée par la société civile qui en définit la trajectoire. On parle alors de «communauté de paiement». Pour faire partie de cette communauté, les entreprises doivent adhérer à une charte éthique qui les engage à adopter des comportements solidaires et écologiques. Cette dimension est au cœur du projet. Au-delà de créer de la richesse et de favoriser l’économie de proximité, le léman permet avant tout la «réappropriation citoyenne de la monnaie»[2].

leman-monnaie-locale-complementaire-échange-transaction_400x266

Une transaction durable

Créée durant l’été 2015, l’association en charge de ce projet a lancé sa nouvelle monnaie au mois de septembre, à l’occasion d’Alternatiba-Léman où elle a servi de monnaie officielle. Elle a également été au cœur du Slow Design & Fashion Days 2015. Précisons ici qu’il s’agit d’une monnaie dite complémentaire; en d’autres termes, elle ne remplace pas les devises nationales. Mais alors combien vaut 1 léman? Il vaut 1 euro, et pour les francs suisses, il faut regarder le change euro/CHF. Les utilisateurs sont libres de reconvertir leurs lémans, mais pour les inciter à les garder, ils y perdent un peu au change. Par ailleurs, le système de transaction ne se limite pas au moyen de paiement pour les consommateurs. Basé sur le principe du «crédit mutuel», il favorise aussi l’échange d’argent entre les entreprises sans devoir passer par des liquidités.

Avec bientôt 200’000 unités en circulation (avec un lot de billets de 1, 5, 10 et 20 lémans), ce projet est un franc succès! Plus de 90 commerces et prestataires différents de biens et services en font déjà partie. Sur son site, une carte répertorie l’ensemble des acteurs sur la région lémanique. En plus des entreprises et des associations, le projet compte d’autres parties prenantes comme les pouvoirs publics locaux et certains organismes bancaires. Le Léman est membre du Réseau des monnaies locales complémentaires.

leman-logo-monnaie-locale-complementaire_400x400

Le logo du Léman

[1] Source : Le Courrier, édition du 31.07.2015. Lien : http://monnaie-leman.ch/wp-content/uploads/2015/07/article-courrier31juillet.jpg.
[2] Source : http://www.consoglobe.com/monnaie-locale-cg.

www.monnaie-leman.ch

Contact : info[at]monnaie-leman.org

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn