dyecoo-no compromise-teinture-écologique-sans eau

DyeCoo, pour colorer sans eau

DyeCoo est la première entreprise au monde ayant mis au point une technologie qui permet de colorer (à grande échelle) du tissu sans utiliser d’eau, alors que 100 à 150 litres sont en moyenne nécessaires pour teindre un kilo de textile.

dyecoo-CO2dyeing-sans eau-no water-écologique

Sans eau

L’industrie textile a des besoins en eau proprement gigantesques. On estime qu’elle consomme environ 4 milliards de tonnes d’eau pour teindre les 30 milliards de kilos de textile produits chaque année dans le monde. Avec une telle quantité d’or bleu, on pourrait remplir – attention, préparez-vous! – plus d’un million et demi de bassins olympiques! Pour DyeCoo, les industriels du textile doivent abandonner ces processus gourmands en eau et qui plus est polluants.

dyecoo-co2dye-sans produits chimiques-processus-écolo

Sans processus chimiques

Créée en 2007, l’entreprise néerlandaise DyeCoo a trouvé une solution originale à la problématique de la consommation d’eau dans ce secteur industriel. Elle a développé un procédé de traitement du textile (en l’occurrence le polyester) qui peut se passer d’eau et de processus chimiques. A l’évidence, cette technologie permet d’éviter le gaspillage d’eau, et par la même, la production d’eaux usées et leur traitement. S’affranchir de l’eau offre aussi de nouvelles opportunités pour l’emplacement des entreprises textiles qui peuvent s’installer plus près des marchés de distribution et de consommation, sans dépendre de la disponibilité d’eau propre. Cette technologie utilise en outre des colorants purs qui sont pratiquement entièrement absorbés, évitant encore une fois le gaspillage de ressources. L’efficacité du procédé permet de réduire significativement les coûts de production, de l’ordre de 30 à 50%.

dyecoo-usine-machine-sans eau-sans chemicals

Un aperçu de l’usine

Mais alors, comment teindre du textile sans eau? Avec du CO2! Plus précisément, c’est la transformation du CO2 à l’intérieur d’un réservoir renfermant le textile qui permet au tissu d’absorber la couleur. Le dioxyde de carbone est mis sous pression jusqu’à atteindre une phase liquide-gazeuse. Dans cet état, il possède un pouvoir dissolvant permettant à la teinture de se dissoudre. C’est ainsi que le tissu peut s’imprégner de la couleur, tandis que le gaz liquéfié est pompé hors du réservoir. Le CO2 ayant servi au traitement du textile est récupéré à 95%.

Pour le moment, DyeCoo travaille avec de la fibre synthétique (polyester), mais l’application de sa technologie est envisagée pour d’autres types de fibres, notamment le coton (fibre végétale).

dyecoo-logo-teinture-ecologique

Le logo de Dyecoo

www.dyecoo.com

Contact : info[at]dyecoo.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire