loos-en-gohelle-developpement-durable-ecoconstruction-durabilite-pilote

Minière, Loos-en-Gohelle devient un pôle du développement durable

La reconversion de Loos-en-Gohelle, défigurée par l’industrie minière, en une ville-pilote du développement durable constitue un cas emblématique de transition.

loos-en-gohelle-maire-caron-rifkin-visite-panneau-solaire-durabilite

Le maire Jean-François Caron avec Jeremy Rifkin

Loos-en-Gohelle revient de loin. Située en plein cœur du bassin minier du Pas-de-Calais, elle a été complètement dévastée par l’industrie minière, et pas seulement à cause de la pollution des sols et des nappes phréatiques. Les séquelles sont économiques, avec des dizaines de milliers de pertes d’emploi, mais aussi sociales et culturelles, avec une perte de sens, là où «tout tournait autour de la mine», rappelait le Loossois Clément Ere, 78 ans, au Monde. L’arrêt des activités minières à la fin des années 1980 a questionné le devenir de la communauté sociale.

Dans un contexte marqué encore plus durement et depuis plus longtemps que d’autres par la crise économique, les difficultés sociales et les impacts environnementaux, Loos-en-Gohelle a réussi à infléchir la trajectoire insoutenable de son modèle de développement, basée sur l’exploitation du charbon, pour faire émerger un nouveau modèle écologique et social. Cette mutation s’est concrétisée avant tout par une reconversion de l’ancien site minier, emblème de l’exploitation charbonnière et de ses dégâts.

loos-en-gohelle-developpement-durable-ecoconstruction-durabilite-pilote-chenelet

Résidence Chenelet à Haute Qualité Environnementale

La Base 11/19, flanquée des deux terrils les plus hauts d’Europe, est devenue un pôle de référence du développement durable, à mille lieues du modèle mono-industriel. Actuellement, ce site abrite une grande diversité de structures et d’activités, notamment plusieurs centres de durabilité (par exemple, le Centre permanent d’initiatives pour l’environnement), un lieu d’expression artistique et d’implication citoyenne (scène nationale Culture commune), une entreprise privée de jardinage (Jardins du Louvre) ou encore un bureau d’études spécialisé dans l’écoconstruction (Act Environnement). Cette opération de réhabilitation et de transformation est hautement symbolique. Elle illustre la dynamique territoriale qui a gagné cette petite ville du Nord de la France: techniques d’écoconstruction et de récupération des eaux, panneaux photovoltaïques installés sur le toit de l’église ou encore bacs potagers au centre-ville. A Loos-en-Gohelle, le développement durable n’est pas resté un concept abstrait. Mais cette métamorphose n’aurait pas été possible sans la participation active des habitants et de tous les autres acteurs. A l’échelle de la commune, un véritable projet politique et citoyen a été mis au service du bien-vivre ensemble.

loos-en-gohelle-ecomatériaux-participation-citoyens-ecoconstruction-durabilite

Ecomatériaux

La transition de Loos-en-Gohelle est loin d’être achevée. Ecoquartier, réhabilitation des habitats, système agroalimentaire basé sur le bio et les circuits courts, production d’énergie propre, autosuffisance électrique: les projets continuent d’être menés sur tous les fronts. D’ailleurs, la ville a été identifiée par Ademe comme étant un démonstrateur de la conduite du changement vers une ville durable (découvrez-en davantage ici). Une première en France ! En somme, l’histoire de cette ville de 7’000 habitants est exemplaire: la fin du charbon n’a pas signifié pour autant la fin du monde. De même, rappelons que si le glas des énergies fossiles a sonné, tout reste à construire. En vue d’un monde meilleur.

 

loos-en-gohelle-logo-ville-village-durabilite

Le logo de Loos-en-Gohelle

www.loos-en-gohelle.fr

Contact :
– Nathalie Tellart, responsable Communication et TIC de la Ville de Loos-en-Gohelle, email : nathalie.tellart[at]loos-en-gohelle.fr
– Odile Zibret, journaliste / photographe de la Ville de Loos-en-Gohelle, email : odzibret[at]aol.com

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire