kungsbrohuset-logo-batiment-symbiotique

Kungsbrohuset: chauffé par les voyageurs!

En Suède, la chaleur dégagée par les 200’000 voyageurs traversant chaque jour la gare de Stockholm a permis de contribuer au chauffage d’un bâtiment avoisinant, appelé Kungsbrohuset.

kungsbrohuset-Green-Building-certifiering-label-symbiotique

Certification Green Building

Du point de vue de la transition écologique, la construction de nouveaux bâtiments est centrale. Elle soulève de nombreuses questions essentielles, relatives à l’efficacité énergétique, mais aussi aux matériaux utilisés, aux techniques de construction ou encore à la manière d’habiter les lieux (au sens large). Mais l’attention reste souvent focalisée sur les performances des bâtiments, qui se voient apposer des labels écologiques. A ce titre, le projet ingénieux du Kungsbrohuset est intéressant par son approche atypique.

kungsbrohuset-logo-batiment-symbiotique

Le bâtiment Kungsbrohuset

Inauguré en 2011, le Kungsbrohuset est un complexe dernier cri de 26’000 m2 sur 13 étages, pouvant accueillir bureaux, commerces, restaurants, etc. Conçu à partir de matériaux respectueux de l’environnement, ce bâtiment fait tout pour baisser sa consommation énergétique et mise résolument sur le high tech (ex. ventilation mécanique, vitrage intelligent). Pourtant, son intérêt ne tient pas à cet aspect ultra-technicisé qui reste fondamentalement insoutenable; il réside plutôt dans une solution tout à fait innovante: un système d’échange de chaleur mis en place avec la gare ferroviaire voisine.

kungsbrohuset-Stockholm-Central-Station-symbiotique

La station centrale de Stockholm

En 2007, avant la construction du complexe, des ingénieurs ont eu l’idée de récupérer la chaleur humaine des 200’000 voyageurs qui arpentent quotidiennement la gare. Il faut savoir que cette dernière avait justement du mal à réguler sa température. L’excédent de chaleur dégagé par les voyageurs se concentrait sous la voûte de la gare, où les températures pouvaient atteindre 35°C. Le système d’échange de chaleur fonctionne de la manière suivante[1]. L’air chaud accumulé sous la verrière est aspiré par un système de ventilation et envoyé vers un échangeur thermique afin de chauffer de l’eau. L’eau réchauffée (22°C) est ensuite acheminée vers le Kungsbrohuset et reliée à son circuit de chauffage. L’eau refroidie (16°C) retourne vers la gare pour un nouveau cycle. Ainsi, on fait d’une pierre deux coups : d’un côté, le bâtiment est chauffé en récupérant l’excédent de chaleur; de l’autre côté, il n’est plus nécessaire de réfrigérer la gare.

A l’aide de ce système, le Kungsbrohuset a pu réduire ses coûts de chauffage de plus de 20%. Le bilan économique est d’autant plus avantageux si l’on considère le fait qu’il n’a pas fallu de grands investissements, car les installations de la gare (canalisations, pompes) étaient déjà en place. Le coût s’est limité à 21’000 euros, alors même que la construction du bâtiment se chiffrait à plusieurs dizaines de millions d’euros.

kungsbrohuset-logo-batiment-symbiotique

Le logo du bâtiment

[1] Source : http://citytech.canalblog.com/

Kungsbrohuset – English from Klapp on Vimeo.

www.kungsbrohuset.se

Contact : karl.sundholm[at]pembrokere.com

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire